un peu de tout, un peu de moi

Un mot, un dessin, une réflexion... Parfois, c'est ici que commencera un roman, une nouvelle... C'est le lieu d'exposition de mes oeuvres.. Ce sont aussi mes réflexions sur tout et sur rien.

31 janvier 2012

La grève générale ? anachronique et inutile ?

Est-ce que la grève générale d’hier en Belgique était utile ?

Les objectifs des organisations syndicales étaient de réclamer contre les réformes de la pension, essentiellement, éviter que le gouvernement touche à l’indexation des salaires et se prémunir contre les mesures d’austérité que le gouvernement envisage ou devrait envisager (d’après ceci, vous pouvez déjà lire si un utilisateur moyen des média a compris le message !). 


Est-ce qu’une grève générale était utile pour atteindre ces objectifs ?

Combien de personnes se sont réellement et activement mises en grève ? La réponse dépend évidemment des différents secteurs. Prenons un exemple: la grande distribution, on parlait de 30% des magasins fermés en Wallonie (un peu plus à Bruxelles et seulement 10% en Flandres). Sur ces pourcentages, combien de personnes étaient “vraiment” grévistes, combien ont été empêchées de ce rendre sur leur lieu de travail, combien ont simplement profité de la grève comme d’un jour de “congé” en plus ? De même dans l’administration, les écoles...

Et je ne parle pas du télétravail... Combien de sociétés et d’organisations ont contourné la grève grâce au télétravail. Les chiffres officiels et officieux ne le diront pas mais la réalité est là et bien là et représente une part non négligeable des gens qui n’ont pas fait grève.

La grève générale ? Un missile qui manque complètement sa cible et fait d’énormes dégâts collatéraux...

Qui était visé par la grève ? Le gouvernement qui prend des mesures (justes ou pas, là n’est pas la question) pour enrayer la crise (les crises...). A-t-il été vraiment touché par la crise ? Je me permets d’en douter surtout que certaines mesures ont déjà été votées. Le seul moyen de les toucher est la perspective des élections : faisons la grève pour montrer aux citoyens (cible n°1 involontaire de la grève) que nous sommes mal mal gouvernés... Mais y a-t-il une alternative sérieuse: 6 partis sur 9 ou 10 font partie du gouvernement... S’il y avait des élections aujourd’hui, il y a de fortes chances qu’après 600 jours de négociations, on retrouverait les mêmes... (c’est un peu fataliste, je sais !).

Les patrons, le “Capital”, les banques et consorts qui nous ont mis dans la crise !? ont-ils été touchés par la grève ? Oui... un manque à gagner... Mais ce n’est qu’un manque à gagner, rien de plus.

Les citoyens ont donc été “touchés” par la grève... et le seront encore. Le droit au travail existe et certains n’ont pas le choix de faire la grève ou pas, il y a une famille à nourrir, un loyer à payer en fin de mois, c’est donc le citoyen qui “trinque”. Et qui va payer la grève (pas tout de suite, ce serait contre-productif politiquement parlant) ? Nous, car dans ce temps de crise économique, une grève générale coûte au pays et l’enfonce encore un peu plus dans le marasme... Et pour en sortir, on trouvera un moyen de nous le faire payer, nous, citoyens lambda.

Attention, je ne remets pas en cause le droit de grève en tant que tel, simplement cette grève générale à contre-temps et contre-emploi.

Les syndicats ? Des organisations du XIXème siècle avec des moyens du XIXème siècle.

La grève est un type d’action qui peut marcher dans un cadre très limité, d’une entreprise: si une entreprise se met en grève, c’est la direction qui pourrait en prendre pour son grade: plus de profits, virée par l’actionnariat ou poussée aux négociations sociales... Là ça a un sens, là, ça fait réagir quelqu’un et ça peut avoir un impact limité au niveau des “dommages collatéraux”.

Mais, pour moi, la grève reste un outil de l’ère industrielle, du XIXème et du début du XXème siècle, pas du XXIème siècle. Les syndicats n’ont pas du tout évolué depuis les acquis sociaux après la guerre.

Problèmes dans les transports en commun entre employés et direction : pourquoi utiliser la grève ? Pour pénaliser l’ensemble des usagers et ternir encore l’image d’une SNCB, TEC ou STIB si ternir est encore possible ? De l’imagination que diable ! D’autres moyens existent qui feront plus mal à la direction et seront bon pour l’image: gratuité, “grève des contrôles”, …

Des enseignants qui feraient un grève des points ou une grève des corrections auraient beaucoup plus de crédit et d’impact que de fermer les écoles (encore un jour de congé ! Ils éxagèrent !)

Les places financières et les banques sont à l’origine des crises que nous vivons ? un bon piratage électronique de leur serveurs, un simple déni de service (le fait d’inonder un serveur de millions de requêtes pour qu’il ne puisse plus répondre) pendant quelques heures leur fera beaucoup plus de mal que quelques grévistes qu’on contourne facilement par le télétravail. Cantona proposait de retirer chacun tout son argent des banques, pourquoi pas ? Bon, il y a sans doute des effets induits qui ne mèneraient pas à ce qu’on veut mais il a eu le mérite de proposer quelque chose, quelque chose de neuf, quelque chose qui aurait fait mal là où ça coince.

Quand Wikipedia, Google et autres bloquent leur site web pour empêcher le vote d’une loi, ça marche. Quand Anonymous attaque le site du FBI ou du Parlement européen, ça marche, ça fait réagir.

Ok, ce n’est pas “légal” mais la grève non plus n’a pas toujours été légale. Ce que je veut dire ici, c’est que si l’on veut vraiment mobiliser les gens et toucher la vrai cible, les moyens existent, il faut juste les imaginer... Réveillons-nous, imaginons, indignons-nous mais de manière efficace au XXIème siècle.

Pirater les télévisions (malgré sa consonance “illégale”, j’utilise le mot “pirater”) à une heure de grande écoute pour expliquer de manière “pédagogique”, claire, etc. où on veut nous mener et comment réagir contre cela est relativement “facile” dans un petit pays comme le nôtre avec 6 opérateurs TV... Utilisons les moyens de notre temps pour nous indigner (et éventuellement, puisque tout doit être “légaliser” en ce bas monde, battons-nous pour que ces nouveaux moyens soient légalisés comme le fut la grève en son temps...).

Je réclame l’indignation 2.0.

Posté par xmarabout à 13:42 - Politiquement incorrect - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire