un peu de tout, un peu de moi

Un mot, un dessin, une réflexion... Parfois, c'est ici que commencera un roman, une nouvelle... C'est le lieu d'exposition de mes oeuvres.. Ce sont aussi mes réflexions sur tout et sur rien.

08 septembre 2009

Quelque chose de Tintin... ou de Catherine la Grande...

La visite du président français à l'usine Faurecia en Normandie défraye les chroniques grâce à un journaliste belge qui a découvert que tout était manipulé, orchestré et mis en scène jusqu'à la taille des employés présents derrière le président...

Navrant, en lisant cela je vois Tintin au Pays des Soviet avec les usines en carton derrière les murs desquels des pseudo ouvriers brûlent de la paille et tapent sur de la tôle ondulée pour figurer le travail intensif... Je vois aussi cette "légende" concernant Catherine la Grande, dont le ministre et amant Potemkine aurait fait construire des villages factices prospères lors d'une tournée de la tsarine pour lui cacher la misère réelle de la paysannerie russe du XVIIIème siècle...

Alors Nicolas, un nouveau tsar ? Je ne suis pas le premier à le dire...

Et le rôle des média ? C'est un journaliste belge qui a dû dévoiler l'affaire... une nouvelle preuve de ce que j'avançais dans un autre article sur le présent de la démocratie (voir ici).

Et maintenant je rigole un peu... Je rigole un peu d'un ami (qui se reconnaîtra peut-être) qui milite pour un petit parti rattachiste, le RWF pour ne pas le citer, Rassemblement Wallonie-France (ce sont les mêmes initiales pour Rassemblement Wallonie-Flandres ;-) ).

Je rigole des contradictions de leur discours: ils sont anti-monarchistes et ils souhaitent tomber dans les bras d'un pays qui est beaucoup plus monarchiste que la Belgique et dont le chef d'Etat agit de plus en plus comme un despote (très peu) éclairé... Rappelons, démocratie=pouvoir issu du peuple... Peut-on encore croire en cela quand on voit un président, qui outre son comportement monarchique (que certain appellent bling-bling), despotique (un seul exemple: limogeage arbitraire d'un préfet qui n'avait pu canaliser certaines manifestations lors d'une de ses visites), se considère comme au-dessus des lois (notamment, toujours lors de la visite à Faurecia, refuse de porter les vêtements de sécurité requis) voire donc au dessus des lois divines: il est intouchable, donc pas besoin de l'attirail de sécurité... Monarche de droit divin... Versailles n'est pas loin (comme il nous l'a montrer lors de son discours devant les chambres réunies... tout un symbole !)

Je pleure maintenant, je pleure encore et toujours de la manipulation de plus en plus grande faite par les média... Déjà quand je lisait le patron de TF1 disant que ses programmes avaient pour but de "vider les cerveaux pour y laisser entrer Coca Cola" (je résume un article paru il y a quelques années: à lire absolument), j'étais atterré... Je le suis plus encore maintenant, car, au vu des réactions de journalistes français à "l'affaire Faurecia", les média eux-même n'ont plus conscience qu'ils sont manipulés... Il leur a fallu (disent-ils) un regard extérieur, le petit belge, pour se rendre compte de cette manipulation par l'Elysées... Une journaliste française disait hier soir à la RTBF, en substance, "le rythme que l'Elysée nous impose devient tel que nous n'avons plus le recul nécessaire"...

Alors si le manipulateur ne sait plus qui le manipule... La situation ne devient-elle pas quelque peu désespérée ?

Posté par xmarabout à 13:36 - Politiquement incorrect - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

Poster un commentaire