un peu de tout, un peu de moi

Un mot, un dessin, une réflexion... Parfois, c'est ici que commencera un roman, une nouvelle... C'est le lieu d'exposition de mes oeuvres.. Ce sont aussi mes réflexions sur tout et sur rien.

03 juin 2009

Tien An Men... Vingt ans déjà !

La démocratie est-elle exportable ?

Les images sont fortes: tout ceux qui l'ont vécu se souvienne de cet étudiant devant les chars sur la plus grande place de Beijing. Mais que revendiquaient-ils ? La démocratie ?
Ne nous laissons pas piéger par les mots... En relisant les dazibaos (des affichettes collées sur des murs pour exprimer son avis), on comprends que les revendications des ouvriers et étudiants chinois (pas de paysans ! Ils n'ont pas vraiment pris part aux revendication à cette époque) ne peuvent pas se lire comme une simple transposition de ce que nous réclamons et vivons en occident, de ce que nous appelons démocratie...

D'abord, il faut se souvenir que la Chine n'a aucune tradition démocratique... Une civilisation de plus de 4000 ans qui n'a connu que des monarques autocratiques ou des régimes fortement centralisés et qui est resté très fermée sur elle-même ne peut comprendre la démocratie comme nous l'entendons dans notre "civilisation" occidentale qui a "inventé" la démocratie il y a 2500 ans et l'a remis en oeuvre il y a deux ou trois siècles...

En Chine, que revendiquaient-ils donc ? Oui, la démocratie, c'est écrit sur certains dazibaos... mais au sens communiste (chinois) du terme. Les revendications visaient moins un changement de régime qu'une sorte de "purification du régime" au sens d'un retour aux sources, aux bases des textes. La constitution chinoise (de 1982) met en place un démocratie en Chine ou plutôt une "dictature démocratique du peuple"... Le pouvoir est donné au peuple... mais a été confisqué par la bureaucratie... Une des première revendication est de limiter le pouvoir cette bureaucratie et de rendre au peuple le pouvoir de remettre en cause ceux qu'il a élu...

Mais qui veut-il (le peuple) comme représentants, comme élus ? Pas vraiment des gens issus de lui-même, c'est totalement contre la mentalité chinoise... Dans la mentalité chinoise, ceux qui doivent diriger sont les lettrés, ceux qui ont reçu l'éducation (nous dirions les universitaires...). Nul revendication du pouvoir pour les ouvriers ou les paysans. Ces derniers n'ont d'ailleurs aucune revendication, les paysans chinois ne se révoltent guère qu'en cas de disette... Les ouvriers (présents à Tien An Men) revendiquent bien quelque chose, ils revendiquent la propriété des moyens de production (marxisme pur et dur !), rien d'autre, pas de pouvoir politique, simplement récupérer ce que le parti leur a pris. Donc, parmi ceux qui étaient présent à sur la place, seuls les étudiants et les intellectuels revendiquaient une certaine démocratie.

Je dirais même qu'ils n'ont pas revendiqué directement la démocratie... L'origine du mouvement est la mort de l'ancien secrétaire du Parti Communiste, Hu Yaobang, déchu en 1987. Etudiants et intellectuels souhaitaient sa réhabilitation (post mortem) car ils avaient apprécié ce dirigeant "progressiste" et peu corrompu (ou luttant contre la corruption).

Donc, en résumant, que revendiquaient les victimes de Tien An Men ? Une application plus stricte des principes marxistes à la sauce chinoise (pouvoir au main des lettrés), loin de nos démocraties représentatives et de notre suffrage universel (déjà acquis par les Chinois) voire de nos droits politiques.

Alors attention à ne pas vouloir exporter nos concepts sans les placer dans le contexte historique et civilisationnel adéquat...

On peut aller plus loin et se demander si l'Afrique noire, par exemple, une société (qui était) basée sur la sagesse des anciens (avant la colonisation) et qui a fonctionné des siècles comme cela, a vraiment besoin de notre schéma de démocratie... Et qu'en est-il d'un pays comme la Russie qui n'a guère plus connu de "moments démocratiques" que la Chine ? Et le monde arabe ? J'aurais envie de dire: arrêtons notre occidentalo-centrisme... Ce qui est sans doute le moins pire des régime pour nos cultures et notre civilisation pourrait bien être le pire pour d'autres...

Bon, bien sûr, une autre revendication importante à Tien An Men concernait les droits de l'Homme... A nouveau pas forcément comme nous l'entendons, ils voulaient à manger, du travail et que les droits d'association et de liberté d'expression inscrits dans la constitution chinoise soient plus respectés ! Rien de plus...

A lire, une traduction des documents chinois de l'époque:
Un Bol de nids d'hirondelles ne fait pas le printemps de Pékin (Bibliothèque asiatique)

Posté par xmarabout à 21:49 - Politiquement incorrect - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

Poster un commentaire